Lundi 27 juillet 1 27 /07 /Juil 14:41

Le projet est enfin terminé. Deux mois jours pour jours après notre départ, nous revenons en France plein de souvenirs, de grosses galères mais également de grandes joies, et surtout l'énorme satisfaction d'avoir mené notre projet à bien.

Nous tenons encore à remercier tous les donateurs sans qui cette expérience inoubliable et ce projet n’aurait pu aboutir. Grace à la générosité de chacun, et à l’aide essentielle de toute la famille Haidara, nous revenons avec la fierté d’avoir fait plus que l'objectif que nous nous étions fixé.

 

 

 

Nous avons non seulement construit et installé ce four mais avons également crée un emploi et développé un marché dans le village de Sogou. Nous espérons que ceux-ci perdureront.

Avant notre départ, nous avons appris que grâce à la coopérative des femmes à laquelle le boulanger avait empreinté l'argent pour acheter un sac de farine et de levure, a réussi la performance de confectionner 70 petits pains en 1h,      pas mal pour un début!!!

Vous comprendrez mieux le fonctionnement de ce four en regardant la vidéo ( cliquez sur le milieu de l'image ci dessous) :

 

 

 

 

Nous avons également, grâce à vos dons pu faire scolariser dans une école privée les trois enfants du soudeur Djajé Samake. Ceci pour une année.

Les années suivantes seront financées par nos propres moyens si les résultats envoyés par le directeur de l'école que nous avons rencontré sont satisfaisants et que la motivation des enfants, leur assiduité, leur sérieux mérite qui nous continuions. Chaque trimestre, nous recevrons les bulletins scolaires.

 

 

D'autre part, lors de notre séjour en brousse, nous avons pu financer la réalisation par Djajé d'un deuxième four de plus petite taille. Celui ci sera utilisé par lui et ses voisins. Cependant, basé à Bamako, son objectif principal est de se faire connaitre afin de développer la technologie de concentration solaire.

 

 

Avec l’argent restant nous avons pu faire dons à une première l’association SOLARFIRE qui nous a grandement aidé dans l'élaboration technique de notre projet, et nous a suivi avec attention tout au long de l'exécution de notre projet.

Nous avons également  fait un don à l’orphelinat que Bassala Haidara encadre en témoignage de notre reconnaissance pour toute l'aide qu'il nous a apporté tout au long de notre séjour et que nous ne manquons pas de remercier à nouveau.

 

Merci encore à tous d’avoir pu nous faire vivre cette expérience unique.

 

Voici le lien pour aller voir les photos du séjour :

link

http://picasaweb.google.fr/heiaumali/Photo?authkey=Gv1sRgCPWg0oDn9J2kfw# 

 

 

Par Florian Marie Thibaut et Timothée
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 20 juillet 1 20 /07 /Juil 21:41

Près de 3 semaines se sont écoulées depuis le dernier message posté sur ce blog. Le départ en brousse vers le village de Sogou Dour Koum nous a empêché de donner des nouvelles.

Après 4 semaines d’effort, nous avons enfin fini le four et nous avons pu entreprendre son transport jusqu’au village.  Acheminer un four d’environ une tonne dans un village si reculé s’est avérée bien plus compliquée que prévu. La mauvaise qualité de la route, l’isolement du village et les divers imprévus ont démontré que tout n’est pas si simple en Afrique et que la patience est le maitre mot.

L’arrivée au village à été excellente. Nous avons été extrêmement bien accueilli par les dogons du village et une fête a été organisé en notre honneur. Au programme de la soirée : dance traditionnelle et sacrifice d’un bouc et d’un agneau

L’installation du four n’a pas non plus été si simple car le voyage a fragilisé un certain nombre de miroirs qui ont cassé lors de la focalisation. De plus il a fallu le mettre à un endroit du village stratégique. Il fallait que le four soit placé proche du moulin qui se trouve sur la place du marché mais dans un endroit de faible circulation. Lorsque l’emplacement à été trouvé, nous avons du entreprendre avec l’aide de certains villageois le terracement et la stabilité du terrain par du ciment.

 

 

Lorsque le four à été placé, il  ne nous restait plus qu’a régler les miroirs. Malheureusement pour nous, à cause de la saison des pluies, nous avons du attendre plusieurs jours pour que le soleil joue en notre faveur. Ces jours d’attente dans des conditions précaires (sans eau courante ni électricité) a été dur pour le moral de chacun. Peu de sommeil à cause des grenouilles qui croassent toute la nuit, la chaleur de la journée, 10 enfants qui nous suivent comme un poussin suit sa maman et la difficulté de communiquer avec les villageois ont contribué à notre fatigue.

Apres 2 semaines dans le village à vivre au rythme africain, nous avons pu régler les miroirs malgré la météo, former le boulanger pour l’utilisation du four et allions enfin toucher au but. Seulement encore un problème s’est présenté à nous : le boulanger désigné faisait des biscuits mais ne savait pas faire de pain… Il a donc fallu lui apprendre à en faire.

 Le Jeudi 16 Le four marche !!! Nous avons enfin oublié l’angoisse des miroirs qui cassent et nous avons pu manger le pain fait par le boulanger lui même!!! Mission accomplie !!!!

 

 

Le soir, une fête a été organisée pour notre départ.

Nous avons quitté le village vendredi au petit matin avec la satisfaction du travail accompli. Nombre d’entre les villageois avec qui nous avons noué des liens vont nous manquer et nous garderons des souvenirs inoubliables de ce peuple Dogon très attachant qui nous ont tout de suite considéré comme les leurs. Comme le dit le dicton Dogon pour accueillir un étranger : « Vous êtes parti de chez vous et vous arrivez chez vous », c’est avec un pincement au cœur que nous quittons le village avec l’étrange impression de quitter son foyer.

 Aujourd’hui dimanche après 24h de voyage pour rentrer à Bamako nous pouvons enfin nous reposer et savourer le travail  accompli.

 

 

 

Par Florian Marie Thibaut et Timothée
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 2 juillet 4 02 /07 /Juil 20:01
Nous voilà prêts à partir pour le pays Dogon avec notre four!
Mais beaucoup de problèmes sont arrivés!
La personne de l'association Dogon et Frères est resté bloqué en France suite à des problèmes personnels.
Nous avons donc du trouver un guide de Dogon qui sera sur place pour nous accueillir mais il nous reste un camion à trouver pour le transporter là bas. Nous avons rendez vous aujourd'hui avec un transporteur routier.
Nous préparons donc tout le voyage en espérant pouvoir partir lundi ou mardi.
La chose ne va pas être facile!!!!!!!! 
Voila le four! Une vidéo arrive, montrant son fonctionnement mais nous recherchons une meilleure connection internet pour la diffuser!
Par Florian Marie Thibaut et Timothée
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 25 juin 4 25 /06 /Juin 21:13

Jeudi 25 juin 2009

Voici le lien vers plus de photos:
http://picasaweb.google.fr/heiaumali/Photo?authkey=Gv1sRgCPWg0oDn9J2kfw# 

Le weekend s’est bien passé et nous avons découvert l’ambiance originale de l’hippodrome de Bamako. Courses de chevaux, concours de gros bras, lutte, chant des grillotes et discours de notre papa malien Idrissa Haidara ont rendu l’événement très agréable.

 

Le soir, nous sommes sortis avec Bassala dans un maki puis nous sommes allés en boite pour arroser cette semaine de travail.

Le dimanche à Bamako c’était jours de mariage. Après un réveil douloureux propre au lendemain de fête, nous avons enfilé le boubou en basin pour aller célébrer le mariage à la mairie.

 

Le début de semaine à été productif puisque nous avons fini le caisson du four.  Des le mardi nous avons pu entreprendre la peinture du four en vert jaune rouge, les couleurs du pays. Le four sera fini à la fin de la semaine, lorsque le système des poulies actionnant les miroirs sera fait.

 

Par Florian Marie Thibaut et Timothée
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mercredi 24 juin 3 24 /06 /Juin 22:27

Lundi 15 juin à vendredi 19 juin 2009

Troisième semaine de construction du four à l’atelier de Sogoniko. Nous pensions finir à la fin de cette semaine mais il nous faudra encore deux ou trois jours afin de traiter les derniers détails comme la peinture, les tests et surtout les surprises de dernière minute ! Le poids du four en lui-même nous inquiète un peu mais avec quelques modifications de la structure le tout devrait tenir !

Les ventres des uns et des autres tentent toujours de s’adapter à la cuisine locale ! En parlant de cuisine nous avons invité à diner les Haidara hier soir, l’occasion de leur montré que les français savent cuisiner ! Au menu, samosa en entrée, bœuf bourguignon avec ses patates à l’ail et en dessert un bon camembert bien fait et une bonne bouteille de vin rouge pour accompagner le repas (des français ! les maliens boivent très rarement de l’alcool en raison de leur religion).

La pluie fait timidement son apparition de temps en temps et les chaleurs sont toujours aussi intenses !

Pour le weekend quelques petites activités sont prévues. Demain grand prix hippique du Mali, un événement très sympa et festif. Et dimanche visite du village d’origine des Haidara et participation à un mariage de la famille !! Le dimanche à Bamako c’est le jour de mariage…..un événement qui s’annonce plein de découvertes et de couleurs !

Par Florian Marie Thibaut et Timothée
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus